Continuons à méditer, cela ne peut pas faire de mal en ces temps difficiles, en pensant à Patrick Brossaud :

"Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !" Cette citation est attribuée à Voltaire au 18ème siècle.

Il l'aurait reprise à Antigone II Doson (roi de Macédoine au 3ème siècle avant JC(?)) : "Dieu me garde de mes amis ; mes ennemis, je m'en charge."

Ces hommes pleins de sagesse pensaient-ils que ceci serait encore d'actualité au début du 21ème siècle ?

Un messager.

PS : Pour éviter toute dérive ou récupération douteuse et pour ceux qui ont oublié leurs cours de philosophie et d'histoire, Voltaire était une figure emblématique de la philosophie des Lumières, chef de file du parti philosophique, son nom reste attaché à son combat contre le fanatisme religieux, qu’il nomme « l’Infâme », pour la tolérance et la liberté de pensée. Anticlérical et déiste en dehors des religions constituées, son objectif politique est celui d’une monarchie modérée et libérale, éclairée par les « philosophes ». (source Wikipedia)
Le Dieu d'Antigone faisait certainement partie du Panthéon grec dont le plus important est Zeus. Ceci remonte à plusieurs millénaires. (idem)