Nous avons reçu ce courrier sur la messagerie lemessagedesaintmolf@gmail.com ce matin. Comme toujours, voici l'intégralité de ce que Rossignol a écrit :

La question des conflits d'intérêts avait déjà été évoquée lors des élections lorsque des dirigeants de l'association d'opposants au PLU, propriétaires déçus, ont intégré (ou créé) la liste qui est devenue majoritaire au conseil avec, comme objectif majeur, la révision du PLU...

 Les années ont passé et le projet est toujours sur la table, même si l'équipe semble avoir enfin pris conscience que les textes règlementaires ont été non seulement respectés, mais se sont depuis renforcés pour réduire plus encore la consommation d'espace (cf Echo de la Presqu'île du 5 février dernier et les propos du maire P. Brossaud : « Si nous faisions une révision complète du PLU, avec la loi ALUR, il y aurait encore moins de terrains constructibles qu’aujourd’hui ! Nous allons donc procéder à de simples modifications»), nous verrons bien si  l'équipe cédera aux pressions de propriétaires déçus ...

 Aujourd’hui, en termes de conflit d'intérêt, c'est aussi l’entrée récente de M. Bonnel qui pose problème. Et d'ailleurs pour être précis, deux problèmes:

 - le premier dans le sens où cette personne a toujours affirmé, c’était un secret de polichinelle, qu'elle ne souhaitait pas être élue et était d'ailleurs placée en queue de liste pour cette raison. De quelle manière compte-t-il s'investir pour le bien public dans ces conditions et respecter l'engagement moral qu'il a pris devant les mendulphins en acceptant de rejoindre le conseil ?

 - le deuxième problème est celui des conflits d’intérêt: lui-même et l'association PLU's de concertation dont il est président ont engagé un recours conjoint ont engagé un recours conjoint contre la mairie de St. Molf. Ce recours, comme pratiquement tous les autres, a été perdu devant le Tribunal Administratif de Nantes, mais nous avons appris, par la rumeur (la transparence était au programme, mais pas dans les faits), que des appels avaient été engagés contre la mairie... Dans ces conditions, comment M. Bonnel, nouveau conseiller municipal de St Molf pourra-t-il défendre les intérêts de la commune ?

La loi définit le conflit d'intérêt en ces termes: « toute situation d’interférence entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif d’une fonction ».

Lorsque l'on veut donner des leçons de transparence et de civisme, il est bon de montrer l'exemple, gageons qu'il saura prendre ses responsabilités !

Rossignol.