Un envoi de Louise :

Je me permets de vous écrire ce message car je suis effarée par l'état d'entretien de notre commune.
Lorsque je prends ma voiture, les carrefours sont devenus ma hantise; aucune visibilité. Je pense souvent à cette jeune fille décédée il y a un an sur une route guérandaise. L'hommage poignant de sa maman dans l'Echo de la Presqu'île du 20 mai 2016 était très courageux.
Cette famille touchée à jamais à des "racines" sur Saint Molf. Elle y compte également des amis. Je n'ose pas penser à leur sentiment quand ils viennent sur notre commune.
Il est certain que l'on doit respecter l'environnement mais la sécurité routière doit aussi être au cœur des priorités.
Pourquoi les élus ne demandent pas aux techniciens de nettoyer les carrefours sur une centaine des mètres pour améliorer considérablement la visibilité.
Dans certains villages, l'herbe atteint le haut des pancartes indicatives. Est-ce normal ?
Faire des aménagements dans le centre bourg, c'est bien (vu la quantité de béton, l'herbe ne poussera pas).
Mais Saint Molf est une commune RURALE avec un grand nombre dans les villages qui sont la vie de la commune et qui y paient des impôts. Ils sont en droit d'attendre un peu de considération de la part de la municipalité.
En espérant que les accotements seront nettoyés avant qu'un nouveau drame ne se produise.

Louise.

Echo 20-05-2016