Lundi soir, réunion du conseil municipal de Saint Molf. A l'ordre du jour, un dossier important : "recours à l'emprunt".

Ce fût l'occasion de faire le point sur les finances de la commune et ce qui nous peut nous attendre pour les années à venir.

Cet article pourra vous sembler long et rébarbatif ! Mais prenez un peu de temps pour le lire jusqu'au bout car ce dossier engage les finances de la commune jusqu'en 2037.

Aujourd'hui, la commune rembourse trois emprunts. Vous trouverez sur le tableau les informations fournies au cours de la réunion et celles qui ont dû être calculées avec les données disponibles (car non fournies). Ces dernières ne sont pas garanties exactes ! Mais l'ordre de grandeur est valable. La municipalité pourrait (devrait !) fournir ces informations car elles sont fondamentales pour envisager les finances de la commune pour les années à venir. Le dernier emprunt en cours et celui proposé arriveront à échéance en 2037 ...

Prets actuels


Que peut-on comprendre à la lecture de ces chiffres ?
Sous la mandature 2001/2008, deux emprunts ont été contractés. L'un en 2005 sans objet précisé et l'autre en 2008 pour le démarrage de la récré multicolore.
Sous la mandature 2008/2014, un emprunt a été contracté en 2009 pour solder les travaux de la récré multicolore. Sans doute un dépassement de budget non prévu.
Aucun autre emprunt n'a été possible au cours de ce mandat en raison de l'endettement de la commune.

Compte-tenu des conditions financières des deux emprunts nécessaires à la réalisation de la récré multicolore, son coût total final sera supérieur à 2 100 000 €. Au cours de la réunion, le maire a expliqué le prêt de Dexia ne peut être renégocié. Serait-il un prêt toxique, renégocié ?
Actuellement, il semble que le montant des intérêts est équivalent à celui du capital emprunter. Une pilule difficile à avaler.

Aujourd'hui, la commune rembourse 96 600 € tous les ans pour les trois prêts en cours. Il reste plus d'un million d'euros à rembourser.

D'après les informations fournies, le projet d'aménagement du centre bourg est estimé à 1 500 000 €. Pour un projet qui s'arrête à hauteur de la boulangerie.
Une petite question vient à l'esprit : quel aménagement est prévu entre la boulangerie et la chapelle saint Germain pour "moderniser" ce tronçon de la rue de la duchesse Anne ? Combien cela coûtera ? Quand cet aménagement pourra-t-il être réalisé ?

Des réponses difficiles à donner ...

Les données du prêt 2018 envisagé pour réaliser l'aménagement du centre bourg sont les suivantes. Deux offres très semblables sont similaires. La première a été acceptée et votée par  le conseil :

Pret projete


S'il est réalisé aux coûts prévus avec l'emprunt prévu, l'endettement de la commune sera pratiquement doublé :

Futur


On rappelle qu'en 2009, le total des prêts accordés à la commune était de 1 500 000 € avec des annuités totales de 96 900 € pour 20 ans et plus. Et la trésorerie de Guérande qui contrôle les finances de la commune avait bloqué toute nouvelle possibilité d'emprunter. En 2019, on va repartir avec une situation encore plus contraignante pour 20 ans. Qu'en pense la trésorerie ?

Avant de s'engager dans le projet actuel il aurait été intéressant de demander leur avis (avant que le projet soit bien avancé) à tous les mendulphins et non à se cantonner à une réunion réservée aux riverains, commerçants et artisans. Tous les mendulphins vont faire leurs courses au centre bourg !!¨Pour l'ensemble de la population une seule réunion a été organisée début juin pour informer les mendulphins sur le projet et les choix retenus. Pas l'ombre d'une concertation ...

Pour ceux qui les auraient oubliés, relisez attentivement les engagements électoraux de la liste qui a été élue en 2014 ...

Si le projet d'aménagement du centre bourg se réalise, on peut imaginer qu'aucun autre chantier d'envergure ne pourra être envisagé avant plusieurs années. Alors que de nombreuses voies de la commune mériteraient d'importants travaux d'entretien. Par exemple un trottoir pourrait être réalisé rue des épis pour éviter que les mendulphins aillent faire leurs courses avec leurs enfants en marchant sur la chaussée. Idem pour bien d'autres rues du bourg. Refaire des chaussées très dégradées dans les villages hameaux, voies communales. Développer et moderniser l'éclairage public ... Ces quelques idées sont à compléter par nos lecteurs !

Un messager.