Francine écrit à Monsieur le Maire, après avoir conduit son mari en fauteuil roulant dans le bourg :

Bonjour monsieur Delorme,

Comme vous ne le savez peut être pas, Charles est dans le plâtre depuis 8 jours et cela pour quelques temps encore (rupture du tendon d'achille).

Ce matin, une folie me direz vous, j'ai voulu lui changer les idées et je l'ai amené avec moi jusqu'au bourg - environ 500 m jusqu'à la mairie -.

Suite à cette expérience malheureuse, je peux donc vous confirmer que la vie des handicapés, des personnes à mobilité réduite ou des mamans avec poussette n'est pas de tout repos sur Saint Molf : peu ou pas de trottoirs assez larges ou en bon état; à mes risques et périls, j'ai fait presque tout le chemin sur la route.....

Oserai-je réitérer mes propos sur le million et demi dépensé pour cette esplanade -belle vue de la mairie- trop somptueuse et trop chère pour un petit bourg comme le nôtre; il y avait bien d'autres choses à réaliser pour satisfaire un maximum de mendulphins.

Cordialement,

Francine TROULEAU